MÜNCHEN-PARIS

L’histoire d’Ariane et Thésée

 

Sur l’île de Crète vivait un monstre terrifiant, nommé Minotaure, dont le corps était celui d’un homme mais la tête celle d’un taureau. Il résidait dans le labyrinthe de Crète, où lui étaient sacrifiés des êtres humains.

La cité d’Athènes était obligée d’envoyer, à échéances régulières, sept jeunes hommes et sept jeunes femmes qui seraient jetés en pâture au Minotaure. Thésée, le fils du roi d’Athènes, voulu mettre fin à cette malédiction. Il embarqua avec les quatorze victimes désignées pour la Crète dans l’objectif de vaincre le monstre. Son père, Égée, ne le laissa partir que le cœur bien lourd et lui fit promettre de hisser une voile d’une couleur déterminée s’il revenait victorieux de son entreprise, afin qu’il soit possible de voir depuis le quai quelle fin avait connu le combat.

Lorsqu’il arriva à Crète, Thésée rencontra Ariane, fille du roi de l’île. Les deux jeunes gens tombèrent amoureux l’un de l’autre. Ariane fit remarquer à Thésée que lorsqu’il se trouverait dans le labyrinthe, il lui faudrait retrouver son chemin jusqu’à la sortie, une fois le Minotaure défait. Elle lui suggéra donc d’attacher l’extrémité d’une pelote de fil rouge à l’entrée du Labyrinthe et de la dérouler lors de son avancée, afin qu’il lui serve de guide pour son retour. Thésée suivit le conseil d’Ariane. Il vainquit le Minotaure, mettant fin à la malédiction des sacrifices humains, et retrouva l’issue du labyrinthe grâce au fil d’Ariane. En sa compagnie, il se dépêcha d’embarquer sur son navire qui s’apprêtait à retourner à Athènes. Il lui avait en effet promis de l’épouser et d’en faire ainsi la reine d’Athènes.

Le couple débarqua pour une halte sur l’île de Dia, qui se nomme aujourd’hui Naxos. Il existe plusieurs versions des évènements qui eurent lieu sur cette île, mais il apparaît que la version originale est la plus crédible. Par son conseil à Thésée, Ariane aurait attiré sur elle la colère du dieu Dionysos, qui aurait demandé à la déesse Artémis de la tuer. Une autre version prétend toutefois que Dionysos aurait enlevé Ariane - mais l’on peut se demander si un dieu désirerait enlever l’objet de sa colère. Enfin, la version apparue plus tard, favorisée par Joseph Haydn et Richard Strauss, qui veut que Thésée aurait abandonné Ariane à son sort sur l’île, semble difficile à accepter, car Thésée n’aurait probablement pas pris la peine de faire embarquer Ariane avec lui pour l’abandonner quelques jours plus tard.

Dans tous les cas, Thésée se vit contraint de rentrer sans Ariane vers Athènes. Tout à sa peine, il oublia de hisser la voile convenue. Son père Égée, qui attendait sur une falaise de la côte attique pour se rapprocher encore du retour de son fils, en voyant le navire dépourvu de la voile colorée, crut Thésée perdu. Il se précipita dans les flots de ce qui se nomme depuis lors la Mer Égée.


<retour>